Albert Edelfelt : Lumières de Finlande

Exposition au Petit Palais du 10 mars au 10 juillet 2022

Albert Edelfelt. Ce nom de vous dit rien ? Et pourtant, vous avez sans doute déjà vu l’un de ses tableaux dans vos livres d’histoire : le portrait de Louis Pasteur, peint en 1885, montrant le scientifique dans son laboratoire, entouré d’instruments et de récipients. Il tient à la main une fiole contenant un morceau de moelle épinière de lapin enragé. Ce tableau très réaliste, peint l’année où Pasteur met au point le vaccin contre la rage, vaut à Albert Edelfelt la légion d’honneur. La diffusion de ce portrait a contribué à la célébrité du peintre et incité de nombreuses personnes à se faire vacciner.  

A travers cette exposition, le Petit Palais et le musée d’art de l’Ateneum d’Helsinki, mettent en valeur l’art nordique à travers le peintre finlandais Albert Edelfelt (1854-1905), quelque peu oublié du grand public. 

L’exposition retrace la carrière du peintre qui a vécu entre la France et son pays natal la Finlande. Les œuvres d’Albert Edelfelt ont permis de revaloriser l’art finlandais dans un contexte de domination russe. Il commence par la peinture d’histoire, il a même reçu une subvention du gouvernement finlandais afin de promouvoir l’histoire du pays ; mais ce sont ses portraits et ses paysages qui feront sa renommée.  

L’exposition commence par deux somptueux tableaux de grande taille : Le Convoi (1879) représentant une famille en deuil traversant un lac sur une barque, ainsi que Les enfants au bord de l’eau (1884) que vous pouvez voir en partie sur l’affiche de l’exposition. Ce qui frappe au premier regard c’est la lumière vibrante qui s’en dégage et ébloui le visiteur. Une photographie n’aurait pas pu rendre la lumière se reflétant sur l’eau aussi délicate.  

La lumière et les couleurs sont des éléments essentiels aux tableaux de nombreux peintres nordiques. Je pense notamment à Peder Severin Kroyer, un peintre danois qui a peint de magnifiques paysages, des étendues de sable, le bleu de la mer se mélangeant au bleu du ciel. 

Albert Edelfelt a fait aussi de nombreux portraits aussi bien de paysans finlandais que ceux des membres de sa famille ou de la famille de l’Empereur de Russie. Les plus connus sont les portraits de la famille de Pasteur avec qui il est resté en contact même après la mort du scientifique. D’ailleurs, vous serez touché par le portrait de la veuve Pasteur : vêtue du noir du deuil, elle regarde le visiteur. Et si vous observez bien son regard, vous percevrez toute son émotion. 

Vous apprécierez aussi le Service divin au bord de la mer (1881) qui est le premier tableau finlandais acheté par l’État français en 1882 et qui représente un office religieux en extérieur se déroulant en Finlande ou encore le Village incendié, son premier succès au Salon de 1879, représentant la révolte de paysans finlandais en 1596. 

A Paris en 1874, Albert Edelfelt côtoie les impressionnistes sans toutefois en faire partie. Le peintre finlandais conserve des critères qui lui son propre : le travail du détail et de la lumière, une vision réaliste de ce qui l’entoure, des couleurs lisses. 

Albert Edelfelt est un artiste à découvrir ou redécouvrir, au Petit Palais jusqu’au 10 juillet.

Pour plus d’informations, le site du Petit Palais :  https://www.petitpalais.paris.fr/expositions/albert-edelfelt-1854-1905

Une réflexion sur « Albert Edelfelt : Lumières de Finlande »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :